Bouquet Provincial

Le Bouquet Provincial est la grande fête annuelle du tir Beursault, et sa participation est obligatoire pour intégrer le championnat de France de tir Beursault et il est reconnu par la Fédération Française de tir à l’arc. Depuis 2015 le Bouquet est soumis pour être inscrit à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel en France.

Origines

Les origines du Bouquet remontent au XVe siècle, le tir à l’arc n’est plus intégré aux entraînements militaires et devient une pratique de loisir. C’est à cette période que les compétitions entre Compagnies d’une même province se mettent en place : c’est le début du Bouquet Provincial.

Littéralement, il s’agit d’un échange officiel de fleurs entre deux compagnies, à leur côté se tiennent des jeunes filles vêtues de blanc et portant de grands bouquets.

Au XVIIe siècle ces compétitions s’étendent au-delà des régions et concernent le royaume entier. Cependant durant la Révolution, les compagnies d’arc sont dissoutes et ce jusqu’au Premier Empire. Les compagnies vont se reformer petit à petit et les compétitions reprendront.

De nos jours

Aujourd’hui le Bouquet Provincial a lieu chaque année courant Mai-Juin et est organisé à chaque fois par une compagnie différente. Le Bouquet débute par une grande parade où tous les archers des compagnies sont conviés à former un grand cortège derrière leurs drapeaux.

Habituellement, le cortège traverse les rues de la ville d’accueil qui est décorée pour l’occasion par les habitants. C’est l’occasion pour les archers de pratiquer un tir aux assiettes. Durant les deux trois mois qui suivent auront lieu les tirs pour le Grand Prix ou Prix du Bouquet.

Vincennes

La 1ère compagnie de Vincennes a eu le plaisir d’organiser le Bouquet Provincial en 1914, 1934, 1957, 1967 et 1990.

A l’occasion du Bouquet Provincial du 10 Juin 1990  c’est également la  célébration des deux cents ans d’existence de la 1ère Compagnie d’arc de Vincennes. A cette occasion près de deux cents compagnies et leurs drapeaux se sont réunies pour parader dans les rues de la ville, et célébrer un office religieux en plein air dans l’enceinte du Château.